f

Comment les candidats à l’élection présidentielle 2022 communiquent sur les réseaux sociaux ?

Avant de rentrer dans l’analyse, je tiens à préciser que je ne vais jamais juger les idées et le programme des candidats. Je vais uniquement tenter de mettre en lumière leurs leviers de communication et leur utilisation des réseaux sociaux. Grâce à l’élection de 2008 d’Obama et l’essor des réseaux sociaux au début des années 2000, les campagnes présidentielles se sont modifiées et les réseaux sociaux ont pris une place prépondérante. Pour l’élection de D.Trump face à H.Clinton, le responsable de la réalité augmentée et virtuelle chez Facebook disait. « Il a été élu car il a mené la meilleure campagne de publicité sur internet que j’ai jamais vue. »

En France, pour moi la communication de Jean Luc Mélenchon est excellente. La France Insoumise a un fort électorat jeune et Jean Luc Mélenchon l’a bien compris. Il a été un des premiers à se lancer sur Youtube avec ses revues de la semaine. Avec un taux de pénétration de 80% des 16-24 ans en France c’était un des médias prioritaires pour lui et il a plutôt bien réussi son pari avec 740.000 abonnés actuellement. Ses opposants sont à la traîne avec 245.000 pour E.Macron, 58.300 Pour M.Lepen, 460.000 pour E.Zemmour, 3.600 pour Jadot.

Autre exemple de sa réactivité et de sa compréhension des réseaux sociaux, Il n’a pas hésité à taquiner Emmanuel Macron lors du lancement de sa chaîne Tik Tok tout en reprenant les codes des influenceurs de son audience. « Tu hors de ma vue. » fait référence à la chanteuse Wejdene et son clip qui a fait plus de 97 Millions de vues.

Un autre brillant utilisateur de la communication et des réseaux sociaux est notre président actuel. Il a commencé son mandat très fort en parasitant la communication de D.Trump « Make our planet Great again » concernant le retrait des accords de Paris. Récemment, il lui a suffit de prendre quelques photos de lui en pull à capuche pour s’offrir une couverture de l’ensemble des médias à quelques semaines des élections.

Pour moi, son coup d’éclat fut de s’offrir gratuitement deux vidéos de 17M et 16M de vues sur la chaîne de Mcfly et Carlito (Clip de prévention sur les gestes barrières) (concours d’anecdotes à l’Élysée) auprès de la cible des jeunes.

🚨🚨🚨 ATTENTION DISCLAIMER 🚨🚨🚨 Je vais maintenant parler du gros facho, mélo, juif nazi violeur d’enfants. E.Zemmour. Aaaaah. Respirez profondément, ça va bien se passer. E.Zemmour (qu’on l’aime ou pas) a quand même réalisé un tour de force sur les réseaux sociaux. (450K abonnés sur Youtube en 3 mois, des trending topics à foison sur Twitter etc.).

Je fais un peu de provocation quand je fais le disclaimer mais c’est voulu, E.Zemmour est un polémiste, il est clivant, c’est son fond de commerce depuis qu’il est journaliste. E.Zemmour utilise les mêmes leviers qui ont fait son succès à la TV dans sa campagne présidentielle. « Je privatiserai France Inter car vous faites mal votre travail, vous n’êtes pas impartiaux… ». Il arrive et il met les pieds dans le plat. Forcément le débat est tout de suite moins calme… Les journalistes se servent de lui car son côté clivant fait des records d’audiences et lui se sert des journalistes pour donner de la visibilité à son discours. Concernant le story telling de ses vidéos, tout comme Trump, il utilise la peur pour appuyer ses propos. « La France, c’était mieux avant », « je suis votre dernière chance avant le grand remplacement », les musiques mélo dramatiques dans les vidéos témoignages de parents ayant perdu leurs enfants dans des attentats, la musique épique de son arrivée dans les meetings comme un sauveur etc. Bien anxiogène cette communication ^^.

Je ne sais pas si c’est grâce à P.Poutou qui n’hésitait pas à tacler personnellement et frontalement ses opposants lors de la dernière campagne mais depuis cette sortie, j’ai l’impression que cela devient monnaie courante et que tous les candidats n’hésitent plus à attaquer personnellement leurs opposants. C’est une technique bien connu sur les réseaux sociaux, le clash suscite le buzz.

Aussi, l’équipe d’E.Zemmour a créé toute une série de comptes Twitter pour pouvoir retweeter massivement les hashtags du candidat et ainsi se garantir d’être positionné dans les tendances Twitter ce qui garantit une énorme visibilité. (@lesfemmesaveczemmour, @lespullsaveczemmour, @lesprofsaveczemmour etc.) Certains de ces comptes se sont vus supprimer à un moment. Je vous invite à lire l’article du monde sur le sujet pour plus de détails. Personnellement, je pense que cela ne détourne pas l’utilisation de Twitter, cette technique existent depuis des années, leurs équipes ont juste compris le fonctionnement de la plateforme. Aussi, même en ayant supprimer ces comptes, ils réussissent à se maintenir en TT (trending topic) grâce à leurs adhérents ultra mobilisés et à l’organisation de leur chef de comm qui donne les hashtag à retweeter massivement :

Concernant les sondages, comme Trump, tous les outsiders (Zemmour, Mélenchon, Pécresse, LePen etc.) remettent en cause l’impartialité des médias et les résultats des sondages « Ne vous faites pas voler cette élection, les médias vous manipulent. » Les candidats sont opposés ou en faveur en fonction des résultats…

Source : 50 membres de la France Insoumise 😂😂

Allez, bon vote… pour ce week-end

PS : Je n’ai volontairement pas analysé V. Pecresse, M.Lepen, A.Hidalgo etc. car il n’y a pas pour moi une utilisation particulière ou de leviers intéressants.